Bienvenue sur le forum "Les lames" du serveur Battle Meditation ^^

Toutes les guildes qui souhaite utiliser ce forum seront les bienvenues ^^


Bienvenue dans le réseau du SSRI (Swtor) qui accueil les joueurs et les guildes (empire et république) du serveur Battle Meditation
 
...............................Le Réseau du SSRI vous souhaites bienvenue ....................Résolution du forum 1366x768 .................... Nous vous souhaitons de passer une très bonne visite et n'hésitez pas a postuler pour rejoindre l'une des guildes inscrite sur le forum. ( serveur : Battle Meditation ) .................... Dernière mise à jour du forum le 08/04/2016... Découvrez l'actu-réseau en cliquant sur le bouton situé sous le logo du forum.......................

Partagez | 
 

 Interprèter un jedi noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Madhara
Directeur Principale du SSRI
avatar

Date d'inscription : 29/04/2015
Féminin

MessageSujet: Interprèter un jedi noir   Dim 22 Nov - 15:49

Les Jedi Noirs



Forme connu d'un jedi noir:

I - Les Jedi Noirs, membres déchus de l'Ordre Jedi

Notons que quand bien même l'Ordre Jedi fut plusieurs fois millénaire, au cours de son Histoire seule une poignée de ses effectifs choisit de complètement embrasser le Côté Obscur de la Force. Ceci ne prend bien sûr pas en compte les Jedi Déchus, les Jedi Gris, ni les Jedi Corrompus, lesquels étaient encore un tant soit peu attachés au Côté Lumineux. Chaque Jedi Noir devint donc le sujet d'une légende Jedi, d'une tragique histoire mêlant ambition, passion et autres faiblesses mortelles. Certes, les Jedi n'aimaient guère ressasser les échecs que leur Ordre avait subi, mais on attendait malgré tout de quiconque prenant en charge un Padawan qu'il tirât des leçons de ce qui était advenu aux Chevaliers Jedi Sombres. 

Les Jedi Gardiens qui devenaient des Jedi Noirs s'abandonnaient à leur haine ainsi qu'à leur colère, et trahissaient alors leurs enseignements en devenant de véritables brutes. Les Jedi Consulaires qui suivaient le même chemin obscur, eux, choisissaient plutôt la voie de la manipulation : leurs armes étaient la peur, les préjugés, ainsi que la paranoïa. Cette approche plus philosophique des choses faisait qu'ils n'activaient que rarement leur Sabrelaser. Toutefois, ils n'en demeuraient pas moins parfaitement capables de manier celui-ci si la situation les y contraignait. L'Ordre Jedi pensait devoir arrêter les Jedi Noirs, ne serait-ce que parce que c'était auprès de lui qu'ils avaient été formés. Aussi se jugeait-il responsable de leurs crimes, et n'hésitait pas à les tuer... 

Ce fut au cours des milliers d'années qui précédèrent la Proclamation de l'Ordre Nouveau que le nombre de Jedi Noirs atteignit ses plus hauts sommets. L'influence des enseignements Sith était parfois la cause de ces basculements du Côté Obscur de la Force, mais ceux qui s'enfonçaient dans les ténèbres pouvaient aussi le faire parce qu'ils avaient souffert d'une tragédie personnelle, ou bien parce qu'ils étaient tout simplement avides et assoiffés de pouvoir. L'Âge d'Or de l'Ancienne République fut marqué par un certain nombre d'affrontements ayant opposé l'Ordre Jedi à des Jedi Noirs. Cent quatre-vingt-huit ans avant la Bataille de Yavin, par exemple, se produisit le Conflit des Jedi Noirs, lequel se solda par la mort de son instigateur : Kibh Jeen.Yoda eut aussi plus tard à en découdre avec un groupe de Jedi renégats Bpfasshi. Cela se serait passé durant la Guerre des Clones. Ce n'était alors pas la première fois que des Jedi Noirs issus de Bpfassh faisaient entendre parler d'eux, d'ailleurs : ces derniers avaient déjà lancé une première insurrection 700 ans environ avant la Bataille de Yavin, laquelle s'était soldée par la mort d'un Maître Jedi Sombre ainsi que par celle de son apprenti... Sous l'Empire Galactique, les quelques Jedi Noirs ayant survécu à la Grande Purge Jedi orchestrée par Darth Vader et par ses sbires choisirent de se mettre au service de l'Empereur Palpatine, ainsi qu'à celui de son Apprenti Sith. Il devait néanmoins exister quelques exceptions... 

Il convient également de préciser que, naturellement, le Nouvel Ordre Jedi de Luke Skywalker produisit lui aussi plusieurs Jedi Noirs - des disciples qui allèrent trop loin dans leur étude de savoirs interdits, ou bien dans leur quête de vengeance -, dont deux des plus célèbres restent Brakiss et Desann. Les Jedi Noirs se firent discrets durant l'invasion Yuuzhan Vong. Il y en eut tout de même quelques-uns pour faire entendre parler d'eux, à l'image de Lord Nyax, qui était le descendant d'une ancienne lignée Jedi. Quoiqu'il en fût, cette engeance refit bien assez tôt surface au lendemain de la guerre, en la personne d'Alema Rar... 


II - Des Organisations de Jedi Noirs

Il était des Jedi Noirs qui vivaient tels des loups solitaires, qui œuvraient à l'écart des affaires galactiques et n'étaient rattachés à aucune faction. D'un certain point de vue, Aurra Sing répondait à cette définition. Mais ce n'était pas le cas de tous ses semblables. 

La première organisation composée de Jedi Noirs à avoir vu le jour fut celle fondée par Xendor : les Légions de Lettow. Elle accueillit tous les Jedi qui rompirent avec leur Ordre lors du Premier Grand Schisme, mais fut rapidement démantelée par le Conseil Jedi et ses alliés.
Plusieurs siècles plus tard, 7 003 ans environ avant la Bataille de Yavin, un Deuxième Grand Schisme se produisit. Il s'ensuivit un siècle de guerre, au terme duquel les Jedi Noirs survivants furent exilés hors de l'espace républicain. On appela ces parias les Exilés. XoXaan et Ajunta Pall, entre autres, en faisaient partie. Cette organisation donnerait naissance plus tard à l'Empire des Seigneurs Noirs. Les Sith étaient donc issus des Jedi Noirs. Ils s'en démarquèrent néanmoins en développant leurs propres traditions. 

Un Troisième Grand Schisme se solda par le Cataclysme de Vultar. Nombreux furent les Jedi Noirs qui rejoignirent les Sith au cours des millénaires suivants. Deux mille ans avant la Bataille de Yavin, le Maître Jedi Phanius devint Darth Ruin et provoqua à son tour un Quatrième Grand Schisme. Les Jedi Noirs apparurent rapidement comme les assassins préférés des Seigneurs Sith. Avant que ne se produisît la septième et dernière Bataille de Ruusan, il existait plusieurs Académies Sith, fondées par la Confrérie des Ténèbres, et qui leur permettaient de bénéficier d'un entraînement particulier ; Jedi Noirs et Sith combattirent côte à côte contre l'Armée de la Lumière du Seigneur Hoth. 
Plus tard, lors de la Guerre des Clones, Dooku recruta des Jedi renégats ainsi que d'autres Darksiders pour servir aux côtés des troupes de la Confédération des Systèmes Indépendants. Ainsi naquirent les Dark Acolytes. Les Jedi Noirs étaient de nouveau au service des Sith. 

“Vous, le soi-disant « Jedi » de l'Empereur !”
_Kam Solusar à l'Exécuteur du Côté Obscur Nist 

Et, si les Jedi ayant survécu aux Purges orchestrées par l'Empire Galactique, durant ses premières années d'existence, ne furent pas bien nombreux, cela n'empêcha pas une bonne part d'entre eux de basculer du Côté Obscur et de rejoindre l'Ordre Secret. Darth Sidious, à la tête de ces légions d'Adeptes du Côté Obscur, devint donc de facto une sorte d'obscur Grand Maître de l'Ordre Jedi, comme il se plut d'ailleurs à l'expliquer plus tard à Leia Organa Solo. Il prit de ce fait plaisir à qualifier certains de ses disciples de « Jedi Noirs », car les considérant comme une version ténébreuse des véritables Jedi. Il reste néanmoins peu plausible que ces Darksiders à la solde de Palpatine aient réellement bénéficié dans leur majorité d'une formation aux Arts Jedi, sauf exceptions. Ce titre de Jedi Noir revêtait apparemment un sens particulier au sein de la hiérarchie mise en place par Darth Sidious dans le cadre de sa Théocratie du Côté Obscur, mais il n'en avait pas moins une assez large acceptation. Luke Skywalker fut sans conteste le Jedi Noir le plus célèbre à servir sous les ordres de l'Empereur Ressuscité, bien que ce ne fût que pendant un court laps de temps. 

Il s'avère en fait que le terme de Jedi Noir en arriva à désigner quiconque avait basculé du Côté Obscur de la Force. Les membres de plusieurs groupes de Darksiders furent en conséquence eux aussi qualifiés de Jedi Noirs, en dépit du fait qu'ils n'avaient pour la plupart aucun lien tangible avec l'Ordre Jedi. Leurs principaux lieux de résidence historiques furent les forêts de Dathomir, les cavernes de Wayland, la flotte Séparatiste et, plus tard, les halls du Palais Impérial... Les Holocrons Jedi renfermaient la location d'endroits oubliés où les Jedi en avaient envoyé certains pour qu'ils ne nuisent plus à personne ; parmi eux : Kiffex, où était retenu Volfe Karkko. 

Du côté des Vestiges de l'Empire, Jerec réunit des Darksiders pour se bâtir sa propre Elite du Côté Obscur, dont il éleva les membres au rang de Jedi Noir. Tous furent tués par Kyle Katarn. A la Mort de l'Empereur, l'Empire Renaissant du Seigneur Hethrir tenta de créer artificiellement toute une armée de Jedi Noirs en lançant les projets Revenant et Shadowtrooper, mais ce fut un échec... Plus tard, le Général Vit chercha lui aussi à doter l'Empire d'un corps de Jedi Noirs en lançant le Projet Nightsaber. L'Académie des Ombres forma ses Chevaliers de la Nuitdans le même but ; le Nouvel Ordre Jedi fit toutefois en sorte que cela n'aboutisse pas... 

Le Nid Obscur fondé par Lomi Plo et Welk - lesquels furent ensuite rejoints par Alema Rar - pourrait être vu lui aussi comme un regroupement de Jedi Noirs, bien que le gros de ses forces fût composé de l'espèce Killik. Les liens de ses leaders avec le Nouvel Ordre Sith de Darth Krayt n'étaient pas connus des Jedi, mais ils existaient bel et bien. Il est d'ailleurs probable que Krayt recruta bon nombre de Jedi Noirs lorsqu'il créa son Nouvel Ordre Sith... 


III - Au Sommet d'une Nouvelle Tradition : le Maître Jedi Noir

Au stade où nous en sommes, il se fait cependant ressentir un besoin cruel de précision : les Jedi Noirs ne devaient en aucun cas être considérés comme des « Jedi ratés », pas plus qu'ils ne faisaient réellement partie de l'Ordre Sith - leur relation avec ce dernier ayant été mentionnée plus haut. Issus du conflit interminable auquel se livraient les deux factions, on pouvait les considérer comme échoués quelque part entre ces deux traditions ennemies. On en vit ainsi certains s'isoler pour mieux comprendre la Force, et d'autres trouver de nouvelles façons de faire appel au Côté Obscur ; plusieurs Jedi Noirs achevèrent leur formation de la sorte, avant de transmettre ce qu'ils savaient à des apprentis, dans l'intention de perpétuer les connaissances exclusives qu'ils avaient acquises. Des apprentis qu'ils n'eurent, d'ailleurs, que peu de mal à découvrir ! Un Jedi Noir potentiel n'était en effet pas difficile à trouver, et cela où qu'on aille dans la Galaxie. En outre, on en vit même à qui on attribua artificiellement ces dons. Ceci explique peut-être pourquoi les Maîtres Jedi Sombres, forts de ce nombre important de candidats à la Chevalerie Noire, n'étaient pas connus pour restreindre leur nombre d'étudiants. Considérés comme la plus grande tragédie de l'Ordre Jedi, ces Maîtres Jedi Noirs prenaient sous leur aile tous ceux qui n'étaient pas déjà au service d'un Seigneur Sith, ou bien d'un autre Maître du Côté Obscur. 

L'idéologie de ce mouvement hétéroclite de Darksiders se résumait principalement à une opposition farouche au principe de liberté et à ses défenseurs. Arpentant les milieux urbanisés comme les étendues les plus sauvages, les Jedi Sombres étaient aisément en mesure de se dissimuler... si tel était leur désir. Plusieurs choisirent de s'entourer de manière étonnante ; on en trouvait aussi beaucoup au sein d'un groupe de mercenaires, voire de pirates, où ils jouissaient d'un statut privilégié de par leurs talents exclusifs. Certains s'arrogèrent une autorité illégitime, en endossant par exemple l'identité d'un Jedi, le tout dans le but d'atteindre leurs objectifs avec moins de difficultés. D'autres, enfin, préférèrent tout simplement vivre reclus.


Autre forme méconnue d'un jedi noir:

Jedi Noir, créature spirituel

La créature spirituelle qu'est le jedi noir est vraiment très rare. Il s'agit d'un esprit née d'une noirceur au cour d'une multitude de rituel réalisé au cour d'une vie. Nous n'avons pas plus de connaissance pour éviter leur création. Cependant, il n'est pas impossible de les détruire, mais cela cause très souvent la perte de son hôte. L'utilisateur de la force qui a fait des rituels au cour de sa vie est un hôte qui fini toujours par mourir. On n'a jamais pu sauvez un hôte, mais rien n'est impossible. Il faut savoir que l'hôte subit les fait et geste voulu par le jedi noir. Ce n'est pas l'hôte qui est responsable de ses actes, seulement de sa création involontaire.

Le jedi noir réagit par instinct. Il est rarement doté d'une intelligence, ce qui le rend négligeant. Néanmoins, il possède une redoutable puissance dans la force. Il est généralement détruit par un groupe d'utilisateur de la force. Rare soit qu'un utilisateur de la force puisse survivre au combat s'il est seul face au jedi noir. Il est donc recommander d’être nombreux.


.


Directeur du SSRI, Maître jedi de l'ancienne Alliances Des Gardiens
Revenir en haut Aller en bas
 
Interprèter un jedi noir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Gungan Jedi
» Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque
» Si tu me tiens...[Libre avec un ou plusieurs Jedi]
» Les pouvoirs du Jedi Gris
» griffon noir & feu 8 mois - adoraaable à Béthune ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Réseau RP :: S'informer sur le Lore SWTOR :: Centre d'Information Galactique :: Fiche RP de Spécialité-
Sauter vers:  

Panneau d'administration