Bienvenue sur le forum "Les lames" du serveur Battle Meditation ^^

Toutes les guildes qui souhaite utiliser ce forum seront les bienvenues ^^


Bienvenue dans le réseau du SSRI (Swtor) qui accueil les joueurs et les guildes (empire et république) du serveur Battle Meditation
 
...............................Le Réseau du SSRI vous souhaites bienvenue ....................Résolution du forum 1366x768 .................... Nous vous souhaitons de passer une très bonne visite et n'hésitez pas a postuler pour rejoindre l'une des guildes inscrite sur le forum. ( serveur : Battle Meditation ) .................... Dernière mise à jour du forum le 08/04/2016... Découvrez l'actu-réseau en cliquant sur le bouton situé sous le logo du forum.......................

Partagez | 
 

 Interpréter un Co-Surveillant sith et un Surveillant Sith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Helliora
Admin
avatar

Date d'inscription : 21/01/2014
Féminin

MessageSujet: Interpréter un Co-Surveillant sith et un Surveillant Sith    Sam 29 Oct - 21:45

Devenir
Co-Surveillant Sith
Et
Surveillant Sith

(en cour d'amélioration)


Au retour de l'Empire Sith, Dark Vitiate crée le rang de surveillant, et les mets en poste dans toutes les Académies Sith. Le rôle des surveillants est d'enseigner aux acolytes le combat, l'Histoire et la Force. Ils suivront les acolytes pendant leurs trois cycles d'apprentissages jusqu'à qu'ils soit aptes à passer les épreuves pour devenir apprenti Sith.
Pour qu'un Sith devienne surveillant, il doit effectuer un choix lorsqu'il devient Seigneur Sith, au lieu d'accepter de devenir Seigneur, il choisit de devenir ‘’co-surveillant’’ avant de devenir plus tard surveillant.

Le RP :

Les horaires suivant indiquent les soirs de présence fixes et d'events, le RP continue en dehors de ces soirs selon la disponibilité des Surveillants, contactez-les pour en savoir plus ou fixer un rdv.

Tout les :
Mardi : 21h30
Jeudi : 21h30
Vendredi : 21h30




/!\ Uniquement sur le serveur Battle Meditation


Étape 1 : apprendre les règles aux acolytes


Les lois de Korriban :

1) La rivalité est encouragée au sein de l'Académie. Toute fois, des punitions extrêmement sévères seront prises envers tout élève qui sera pris à gêner les progrès d'un autre par quelque moyen que ce soit. (Mise a par dans les tombeaux où seul les surveillants ne peuvent pas s'y rendre.)

2) Au sein de l'académie, vous êtes tous des élèves du côté obscur. Le port des masques, de casques ou tout autre artifice cosmétique visant à camoufler le visage ne sera autorisé. Les Miraluka sont invités à ne porter que le bandeau le plus strict. Certaines race alien dépendant d'un masque respiratoire sont toléré.

3) Les acolytes disposant déjà de leur propre sabre laser ne seront pas autorisés à le porter.
La seule arme autorisée est la vibrolame, le seul vêtement autorisé est la bure qui vous est fournie à l'arrivée. Des exceptions peuvent survenir sous l'autorisation exclusive du corps enseignant.

4) L'académie étant un lieu d'apprentissage, courir dans ses couloirs est interdit.
Les élèves peuvent solliciter leurs professeurs en dehors des cours pour espérer des cours particuliers.

5) Tout manquement au respect de la hiérarchie Sith se verra puni avec la plus extrême sévérité, pouvant aller du châtiment corporel au renvoi selon la gravité des faits. En conséquences un acolyte doit saluer avec respect tout(e)(s) supérieur(e)(s) hiérarchique.

/!\ Manquer de respect à un Sith peut être passible de mort !! Et même si nous n'allons pas imposer la mort rp, nous irons imposer un démembrement partiel si nécessaire, à vous de ne pas faire les idiots!

6) L'accès à l'holothèque est libre et fortement encouragé, cependant veuillez noter que l'accès à certains secteurs verrouillés ne se fait pas sans l'accord du surveillant ou du co-surveillant.

7) Un professeur à tout pouvoir sur son cours et ne peut être dérangé que par les Seigneurs Sith et les Dark (Darth). Les apprenti peuvent être toléré suivant l'humeur et la disponibilité du corps enseignants.

8) Les animaux domestiques sont tolérés sous contrôles, tout dégât engendré par ces animaux devront être payés par les propriétaires (hors clauses spéciales)

9) Toute marque d'irrespect envers l'impératrice sera puni de mort, toute réunion dans le but de renverser l'impératrice ou de comploter contre Zakel sera puni de mort.

10) Un acolyte ne peut quitter la planète sauf sous autorisation spéciale délivrée par le surveillant ou le co-surveillant d'étude le cas échéant.

11) La présence aux cours n'est pas obligatoire, vous pouvez rester un larbin toute votre vie. Tout retard sera cependant sévèrement sanctionné.


Règles supplémentaire pour les Sith (apprenti à Dark)

12) Toute demande pour prendre un acolyte en temps qu'apprenti devra passer par le surveillant ou le co-surveillant.

/!\ Toute infraction à la règle précédente coûtera la vie à l'acolyte et aux personnes qui l'y ont aidé.

) Tout Seigneur ou Darth (Dark) est le bienvenu au cœur de l'académie, cependant nous les prions de garder toute querelle en dehors des murs d'enceinte. Les combats ne sauraient y être tolérés.

13) Toute marque d'irrespect envers l'impératrice sera puni de mort, toute réunion dans le but de renverser l'impératrice ou de comploter contre Zakel sera puni de mort.


Règles spécial pour les Non Sith

14) Tout personnel non Sith et non affilié/autorisé à l'académie est formellement interdit.
Tout contrevenant non munit d'une autorisation spéciale se verra encourir de lourde sanction allant jusqu’à la peine de mort.

15) Le port d'armes est proscrit pour toutes personnes non sensibles à la force. (hors personnel agréer)

16) Toute marque d'irrespect envers l'impératrice sera puni de mort, toute réunion dans le but de renverser l'impératrice ou de comploter contre Zakel sera puni de mort.



Étape 2 : Apprendre l’histoire aux Acolytes.


L’Ordre Sith :

L'Ordre Sith fut fondé quand, après le Second Grand Schisme, les Jedi Noirs exilés arrivèrent sur Ziost et devinrent les Seigneurs Sith. Prenant le contrôle total de l'Empire Sith, ils s'adonnèrent encore plus au Côté Obscur et, pour que leur nouvel ordre ait des principes, ils établirent un code. Épine dorsale de l'ordre, il guidera les générations futures de Sith vers le véritable pouvoir de la Force : le pouvoir du Côté Obscur.


Le Code Sith :

Le code en lui-même est composé de six phrases, toutes ayant une signification bien précise et on ignore si, comme chez les Jedi, il ne s'agit que de la partie émergée de l'iceberg :

"La paix est un mensonge, il n'y a que la passion.
Par la passion, j'ai la puissance.
Par la puissance, j'ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j'ai la victoire.
Par la victoire, je brise mes chaînes.
La Force me libérera."


Les Sith laissent libre cours à leurs émotions et manipulant la Force pour eux-mêmes. Cette philosophie se ressent dans le Code Sith. Chaque apprenti Sith doit apprendre et le comprendre pour pouvoir réaliser tout son potentiel dans le Côté Obscur.

  "La paix est un mensonge, il n'y a que la passion." 
Les Sith savent que c’est leur passion, leur haine et leur désir qui alimentent la Force. C'est par le conflit qu'une civilisation s'améliore et fait ressortir les meilleurs. Le conflit oblige à s'améliorer et pousse ainsi au changement, à la croissance, à l'adaptation, à l'évolution ou à la mort. Il ne s'agit pas là des lois des Sith, mais de celles de l'univers. Sans conflit, il n'y a que stagnation. 

  "Par la passion, j'ai la puissance." 
La passion alimente la puissance (ou la force) du Sith dans la Force. La colère, la haine, la peur, toutes ces émotions qui sont à la fois les plus fortes et les plus sombres. De telles passions confèrent aux Sith le pouvoir. L'amour représente ici la plus dangereuse des émotions : bien qu'elle pousse à la colère et à la haine trop souvent, elle permet aussi de ressentir de la pitié, ce qui est bien pire pour un Sith. On peut alors se demander comment ces deux théories sur les émotions peuvent être exactes car les Jedi disent exactement le contraire. La Force donne aux Sith le pouvoir absolu, même aux Jedi, mais c'est la maîtrise des passions des Seigneurs qui donne aux Sith la puissance qui manque aux serviteurs de la Lumières. Il ne s'agit pas là d'émotions extrêmement négatives : qu'est-ce qui garde les plus rudimentaires créatures en vie? La peur pour fuir, la colère pour combattre... Sans ces émotions, une créature est assurée de mourir. L'objectif des Sith est d'être plus puissant, de réaliser tout leur potentiel et de ne pas se reposer sur leurs lauriers. Comme le disait Yuthura Ban, les Sith sont des découvreurs et non des bergers. 

  "Par la puissance, j'ai le pouvoir." 
Plus le Sith est puissant de la Force, plus il peut avoir de pouvoir. Mais il doit toujours combattre pour obtenir celui-ci. Sans combat, la victoire n'a aucune signification et il ne progresse pas. Sans combat, il n'y a que la stagnation. 

  "Par le pouvoir, j'ai la victoire." 
Combien de types de victoires peut-on imaginer ? Une victoire pacifique, une victoire par sacrifice? Est-ce qu'une trêve est un accomplissement? A moins que la victoire ne soit acquise en démontrant que sa puissance est supérieure, elle n'est qu'une illusion, temporaire au mieux. Les Sith en attendent plus. 

  "Par la victoire, je brise mes chaînes." 
Certainement le point le plus débattu. Les chaînes représentent les limites d'un Sith, tant celles qui lui ont été imposées que celles qu'il s'impose. L'objectif de tout Sith est de se libérer de telles barrières ; certains pouvaient échouer, même ceux qui avaient un très bon potentiel. Briser ses chaînes signifie, d'une certaine manière, faire ce que l'on souhaite, mais la signification de cette phrase est bien plus complexe qu'il n'y parait. Celui qui se libère de toute limite atteint la perfection, tout son potentiel s'accomplit : puissance parfaite, pouvoir parfait, destin parfait. Voilà ce qu'est l'idéal d'un Sith. Hors, une légende des Sith mentionne l'être parfait sous le nom de Sith'ari. Ce dernier, selon les légendes, les détruirait les Sith et les rendrait plus forts que jamais. Et la question est : est-ce que les Sith'aris peuvent exister? Yuthura Ban émettait des doutes sur son existence, préférant voir dans la perfection comme un objectif et non un état. 

  "La Force me libèrera." 
Cette sixième et dernière strophe se veut être une conclusion au vers précédents. Pour les Sith, la Force est leur servante et leur maîtresse, leur enseignante et leur compagne. Ils l'utilisent à la fois comme une arme et un outil. En la connaissant et en la maîtrisant, ils connaissent et maîtrisent l'univers. La Force récompensera tous ceux qui visent la perfection.



Structure de l'Ordre Sith :

Parler "d'ordre" pour les Sith par symétrie avec les Jedi n'est pas très exact. Les Sith réfléchissent davantage en terme d'allégeance par rapport à un maître plus puissant, constituant des sortes de chapelles ou clans féodaux indépendants plongés dans un rapport de force permanent (parfois en guerre ouverte pour certains17). Si leurs rangs sont structurés par l'Empire grâce à l'autorité de l'Empereur, le plus puissant des Sith, ils n'ont pas l'esprit de congrégation propre aux Jedi.

De la Grande Guerre à la Seconde Grande Guerre, l'ordre Sith avaient plusieurs rangs distincts :

Acolyte : ce sont les novices du côté obscur, ils sont placés en groupes de plus d'une dizaine dirigée par un surveillant Sith.

Sith : titre de l'acolyte qui a réussi les épreuves finales (et survécu à sa formation). Il a le choix entre deux carrières :

Surveillant Sith / Co-Surveillant Sith : Sith qui décide de former les acolytes du côté obscur. En général ce sont des apprentis dont le maître a demandé d'enseigner aux acolytes ou un Sith diplômé qui décide lui-même de s'orienter dans cette voie.

Apprenti Sith : Sith qui est placé sous la tutelle d'un Seigneur, voire d'un Dark, qu'il devra servir et accompagner dans ses voyages à moins que le maître ne lui assigne une autre tâche. À noter que la quasi-totalité des seigneurs et Dark sont encore au service d'un maître si ce dernier a un rang supérieur à celui de son apprenti même s'ils sont en minorité (ex. : Seigneur étant apprenti d'un Dark ou Dark étant apprenti d'un membre du Conseil Noir). D'ailleurs, pour que ce genre d'apprenti puisse se libérer du joug de leur maître, il fallait soit qu'il le tue soit qu'il attende d’être libéré.

Seigneur Sith : le maître d'un apprenti peut décider à tout moment de lui accorder le titre de seigneur, l’apprenti devient Seigneur ce qui le rend supérieur aux acolytes, surveillants et apprentis. On doit dorénavant l'appeler par son prénom ou nom de famille précédé par seigneur comme préfixe. Ex: Seigneur Zash.

Dark (Dark Lord of Sith) : ce rang est destiné aux Sith les plus influents et puissants de l'ordre mais peut aussi parfois être acquis en tuant un possesseur de ce précieux titre mais ce n’était pas toujours légal aux yeux du Conseil Noir. La particule « Dark » fait partie de son titre et est suivie de son nom. À noter que certains Darth se servent d'un surnom suivi de leur titre de Dark. Ex : Dark Malgus.

Membre du Conseil Noir : seuls les Dark les plus puissants dans les domaine principaux des Sith accèdent a un siège au Conseil Noir et ont le privilège de diriger tout l'Empire des Sith au côté des autre membres à la place de L'Empereur des Sith qui a préféré se retirer de ce genre d'affaire depuis le traité de Coruscant. Chaque membre est représentant d'un domaine des Sith. Ex: Le Gardien des traditions et techniques Sith.

L'Empereur des Sith : durant cette période il n'y eut qu'un seul Empereur qui lors de la Seconde Guerre est âgé de plus de 1000 ans.



Le Conseil Noir :

Dans l'univers de Star Wars, le Conseil Noir (en anglais Dark Council) était la plus haute institution de l'ordre Sith entre la grande guerre de l'Hyperespace et la Grande Guerre galactique. Cette institution apparait en détail dans le jeu Star Wars: The Old Republic.
Le Conseil Noir était un conseil de douze membres qui a servi -sous l'Empereur- d'organe gouvernant l'Empire Sith reconstitué sur Dromund Kaas. Chaque membre du Conseil possède le titre de Seigneur Noir des Sith et contrôle l'une des douze sphères d'influence au sein de l'Empire, ce qui fait du Conseil l'organisme le plus puissant de l'empire après l'Empereur Sith lui-même. Les sièges du Conseil furent très disputés entre les Sith, avec des mandats de certains membres qui durèrent seulement quelques mois tandis que d'autres ont duré des décennies. Depuis sa création lors la fondation de l'Empire en 4980 av. BY, le Conseil essaya à deux reprises de renverser l'Empereur et échoua, entraînant à chaque fois une grande purge de ses membres.



Organisation du Conseil Noir :


1) Pouvoir et succession

En tant qu'instance dirigeante de l'Empire Sith, le Conseil Noir se composait de douze Seigneurs Sith, chacun ayant le titre de Dark ("Darth").
L'Empereur Sith s'étant retiré dans la solitude, le Conseil reprit la gestion de l'Empire, et un siège au Conseil faisait de son détenteur l'un des plus puissants individus après l'Empereur. Traditionnellement le successeur d'un membre était l'ancien apprenti du Seigneur déchu, mais au cours de l'histoire, il y eut plusieurs manières d'obtenir un siège. L'empereur lui-même pouvait choisir de nouveaux membres, comme il l'a fait après les deux purges du Conseil Noir, ou bien par la mort d'un conseiller des mains d'un autre Sith, lui garantissant son siège.


2) Les Douze Sphères

Chaque membre du Conseil contrôlait l'une des douze sphères d'influence au sein de l'Empire, et divers Sith servaient chaque conseiller. Grâce à ce système, chaque Sith au sein de l'Empire répondait à une sphère, et toutes les organisations impériales non-Sith dépendaient plus ou moins directement d'une ou plusieurs sphères. Les Sphères des Offensives Militaires et de la Défense de l'Empire, aidées par la Sphère de Stratégie Militaire, constituaient à travers ses trois conseillers le Ministère Impérial de la Guerre. Le conseiller à la tête de la Sphère du Renseignement Impérial supervisait le ministère du Renseignement, tandis que la Sphère de la Production et de la Logistique contrôlait le ministère de la logistique. Le conseiller chargé de la Sphère des Connaissances Anciennes commandait le Service Impérial de récupération, tandis que la Sphère des Mystères travaillait dans le but de garder les secrets des Sith et la Sphère de la Philosophie Sith veillait à ce que le Code des Sith soit bien appliqué et que le sentiment belliqueux anti-Jedi se propage dans tout l'Empire. La Sphère de l'Expansion et de la Diplomatie a supervisé le Service Diplomatique Impérial et l'expansion des frontières impériales, et la Sphère des Lois et de la Justice faisait régner l'ordre et la justice au sein de l'Empire. Les deux dernières sphères, celle de la Technologie et de la Science Biotique, supervisaient les progrès technologiques de l'Empire et de la science médicale.


La philosophie des sith :

La philosophie Sith n'est pas ancrée dans des règles strictes à l'épreuve du temps, elle est issue d'une pensée et, à l'image de ce qu'elle prône, elle a su évoluer et s'adapter au long des millénaires d'histoire des Sith.

Cette pensée est née de l'étude du Côté Obscur par les premiers Jedi Noirs, en effet la base de la philosophie Sith est l'étude du Côté Obscur de la Force. Ainsi il n'y aucune limite éthique ou morale à l'étude de la Force et du pouvoir qu'il procure. Pourtant plusieurs courants de pensées existent chez les Sith. Certains voient le Côté Obscur comme une facette de la Force qui, même s'il représente son fragment le plus puissant, ne reste qu'une partie de la Force, on prône alors une étude de l'« ensemble » de la Force. D'autres pensent que le Côté Obscur est la véritable et seule nature de la Force et que toute interprétation altruiste de la Force est contre nature. Encore d'autres mettent le conflit entre un Côté Lumineux et le Côté Obscur comme le cœur de la nature de la Force qui serait dédoublée en deux identités distinctes. Une minorité de Sith pense qu'il n'existe en réalité ni Côté Obscur, ni Côté Lumineux mais seulement la Force et ses pouvoirs : ainsi c'est l'utilisation de ses pouvoirs et la doctrine propre du sensitif qui détermine sa réalité.

La doctrine Sith repose sur plusieurs fondamentaux qui surent résister aux affres du temps. Le premier de ces fondamentaux est le rapport qu'ils entretiennent à la Force, quelle que soit leur perception de cette dernière. Ainsi les Sith considèrent la Force comme un outil, et sous réserve d'une existence admise d'un dessein de la Force, une volonté qui doit être brisée : un Sith doit être maître de la Force et non son serviteur. C'est un point de fraction essentiel entre les Sith et les Jedi qui se laissent aller à la Volonté de la Force.

En réalité ce rapport à la Force est significatif de la recherche de la liberté par les Sith. Car, paradoxalement, les Sith, qui s'accommodaient fort bien de l'esclavage, font de la liberté un point essentiel de leur doctrine. La liberté est selon les Sith, l'apanage des forts qui ne s'acquiert que par la puissance, c'est un privilège qui se conquiert et non un droit que l'on mendie. Ainsi le fort doit acquérir de la force pour pouvoir étendre son contrôle et ainsi se libérer de toutes les contraintes, la liberté est ainsi plus un objectif à atteindre que l'état d'un particulier, on peut se libérer de toute contrainte qu'exerce le monde extérieur que ce soit une loi physique ou l'emprise d'un autre, mais aussi de ses propres limites : la liberté absolue est l'apanage du Sith parfait au pouvoir illimité, l'incarnation du Côté Obscur. Une prophétie fait d'ailleurs référence à cette être parfait, le Sith'ari, et prédit sa venue, une venue qui se fera en la personne de Dark Bane.

La philosophie Sith s'inspire beaucoup des règles de la nature, les Sith acceptent en effet le monde tel qu'il est : dur et brutal. Les Sith prônent ainsi la Règle du Fort, les forts sont destinés à régner et à prospérer alors que les faibles sont voués à servir, voire à disparaître. La doctrine Sith est fondamentalement celle de la survie qui doit être le moteur essentiel du Sith : s'adapter et savoir saisir les opportunités devient alors indispensable, et la quête du pouvoir devient le chemin tout tracé pour un tel adepte. C'est là la principale raison de la cruauté des Sith : tous les éléments qui leur barrent la route doivent être détruits, un rival doit alors être traité comme tel et les faibles doivent connaître une existence qui leur est due. Pour un Sith il n'existe que deux catégories de personnes, les obstacles et le reste du monde, l'autre n'est pas un être pensant, c'est un objet, un outil dans le meilleur des cas, une barrière dans le pire. Cette déshumanisation de l'autre mène les Sith à être souvent perçus comme une incarnation du Mal.

La quête des Sith pour le pouvoir est basée sur la puissance du Côté Obscur de la Force, les Sith alimentent ce pouvoir par la passion. C'est en vérité une prolongation de ce parallèle fait entre la nature et la doctrine Sith, les Sith ne gardent pas leurs passions et leurs pulsions naturelles enfouis en eux comme les Jedi, au contraire ils canalisent toute leur animalité au travers du Côté Obscur et font de la fournaise de ces passions un pouvoir qu'ils peuvent déchaîner. Ainsi toutes les pulsions les plus naturelles sont encouragées, la colère, l'agressivité, la haine, l'avidité sont mises en valeur. En revanche toutes ces émotions doivent être maîtrisées, non pas refoulées mais canalisées. C'est la différence entre certains Jedi Noirs et un véritable Seigneur Sith : les premiers sont esclaves du Côté Obscur et suivent sa tourmente alors que le second le maîtrise et dirige la tempête qu'il alimente consciemment. On rejoint le principe d'imposer sa Volonté à la Force, ainsi un Sith ne doit jamais se perdre dans une fureur aveugle qui se verrait plus dangereuse pour lui-même que pour ses ennemis. Il est pourtant un sentiment que les Sith condamne : l'amour. En effet même si l'amour peut alimenter le feu de la passion et du Côté Obscur, même si l'attachement qu'il impose pousse au désir de contrôle et au Côté Obscur, l'amour lie le Sith à un autre être. Ainsi le Sith se voit affaibli par ce lien, spécialement si son partenaire est moins puissant que lui-même, et il est toujours dangereux de lier sa vie à une autre. De plus l'amour peut très facilement amener à des sentiments tel que la pitié ou la compassion qui sont contraires à la doctrine de la survie.



Biographie des sith et leur tombeau :

Les tombeaux de Korriban

Ajunta Pall :

Ajunta Pall a suivi durant le début de sa vie la formation de l'Ordre Jedi. Formé sur la planète d'origine de l'Ordre, Tython, le Padawan Pall fait preuve d'un grand potentiel dans la Force. Devenu Jedi, Ajunta Pall est très réputé pour sa grande puissance, mais très vite cette puissance va le corrompre et le détourner de la voie de l'Ordre.

Ajunta Pall va rejoindre le camp des Jedi Noirs dès lors qu'éclate le Second Grand Schisme de l'Ordre Jedi. Ajunta Pall se révèle être un atout du côté obscur. Il deviendra alors le chef des Jedi Noirs. Mais sa puissance n'est guère décisive puisque l'Ordre Jedi remporte le conflit. Comme le reste des Jedi Noirs, Ajunta Pall sera exilé dans les systèmes de la Bordure Extérieure.

L'exil amène Ajunta Pall sur Ziost puis sur Korriban, une planète inhospitalière et désertique, peuplée par une race d'être rouge et sensible à la Force : les Sith au sang pur. Ajunta Pall soumet alors les autochtones grâce à sa grande puissance. Il prend alors le titre de Seigneur Noir des Sith. Il est alors le premier à le porter. Il choisit comme arme une épée Sith à double lame empoisonnée. Il est alors d'une puissance sans égale. Il se décide donc à créer son propre empire : l'Ancien Empire Sith. Il le dirigera jusqu'à sa mort dont les circonstances restent inconnues.
Les dernières traces de son influence sur les Mondes Sith sont regroupées au sein de l'énorme tombeau dressé à sa mémoire au cœur de la Vallée des Seigneurs Noirs sur Korriban.


Naga Sadow :

Naga Sadow est un puissant Seigneur Sith (véritable spécimen de l'espèce native de Korriban) qui vécut entre le sixième millénaire et le cinquième millénaire av.BY, bien que son esprit persista jusqu'en 3755 av.BY. Il fut le dernier dirigeant de l'Ancien Empire Sith, quoique ce titre lui demeure contesté par ses successeurs du Second Empire.
On pensa longtemps qu'il était le dernier spécimen de Sith et représentant de l'Ancien Empire (ce que lui-même croyait) jusqu'à la découverte du Second Empire Sith en 3681 av.BY.

Aux alentours de 5000 av.BY, le puissant et redoutable Marka Ragnos passa de vie à trépas au terme d'un long règne d'un siècle. Phénomène très rare chez les Sith, il décéda de mort naturelle, ce qui posa un problème de succession dans la mesure où d'après la tradition, l'apprenti succède au maître après être devenu assez fort pour le vaincre. Dans le cas présent, nul Sith du gouvernement impérial ne pouvait se targuer d'être jamais capable d'un tel exploit contre Ragnos, et il s'ensuivit un certain flottement pour la désignation du nouvel Empereur.

Parmi les prétendants se démarquaient deux seigneurs notables: Naga Sadow et Ludo Kressh, tous deux anciens apprentis de Ragnos qui avaient échoué à lui "succédé" traditionnellement. Leur force était comparable, ce qui ne faisait qu'accroître leur rivalité. Dès le jour des funérailles de l'ancien Empereur, ils se battirent en duel au milieu de l'assemblée pour la possession du titre de nouveau Seigneur Noir des Sith. Cependant, leur affrontement inutile fut interrompu par l'esprit de Marka Ragnos lui-même, qui vint annoncer qu'un nouvel Âge d'Or des Sith approchait, à l'image de celui du glorieux règne d'Adas. Seul celui à la hauteur de l'antique Sith'ari aurait le droit de diriger l'Empire.

Alors que l'assemblée méditait sur ces énigmatiques paroles, un message les prévint qu'un vaisseau éclaireur alien venait d'être capturé par la flotte Sith en orbite. Il s'agissait du vaisseau de deux explorateurs républicains, les frères et sœurs Gav et Jori Daragon, qui venaient par "hasard" de croiser l'orbite de Korriban. Les Sith furent extraordinairement surpris de l'apparence humaine des explorateurs, qui leur rappelait la description des premiers Seigneurs Noirs qui avaient subjugué la planète 1 900 ans plus tôt. Tandis que le gouvernement impérial débattait de leur sort, Naga Sadow fut le seul à comprendre qu'il s'agissait de représentants des mystérieux "Jedi lumineux" et leur "République" qui avaient exilé les Jedi Noirs sur Korriban. Ces derniers avaient demandé à leurs successeurs Sith de les venger le moment venu, mais leurs cartes de navigation avaient été malencontreusement égarées depuis plusieurs siècles et l'Empire avait délaissé sa promesse. Sadow pensa qu'exécuter la vengeance des Jedi noirs serait ce qui lui apporterait la légitimité requise pour devenir l'égal du roi Adas et mener le nouvel Age d'Or. Et ces explorateurs malchanceux avec leurs cartes de navigation à jour représentaient l'opportunité idéale pour ce faire.

Toutefois, le gouvernement d'obédiance isolationniste ne voulait pas entendre parler de nouvelles conquêtes, et décida qu'il valait mieux exécuter ces voyageurs imprudents pour garder leur régime alien à distance. Naga Sadow, expansionniste depuis longtemps, se rappela que ce sont autant la ruse que la force brute qui permettait à un grand chef de s'élever. Il organisa l'évasion des deux humains en la faisant passer pour une intervention d'agents infiltrés de la République. Il clama que cette provocation était le signe d'une invasion imminente, et que l'Empire avait le devoir de montrer sa force pour se défendre. Mais Ludo Kressh n'était pas dupe; il rassembla des partisans afin d'arrêter Sadow et lui faire avouer sa perfidie, mais ce dernier repoussa leurs assauts avec l'aide de son nouvel apprenti tout juste converti, Gav Daragon. Kressh fut obligé de prendre la fuite. Désormais seul véritable candidat en lice, Naga Sadow se proclama nouveau Seigneur Noir des Sith, avec l'approbation du gouvernement, et de la population qui réclamait un chef fort pour mener la guerre à venir.
Dans la confusion de la bataille, Jori Daragon parvint à prendre la fuite dans son vaisseau éclaireur, ignorant que Sadow avait pris soin d'y laisser un traqueur à longue distance pour la suivre jusque dans son espace natal.
Une fois revenue dans l'Espace de la République, Jori tenta d'informer les officiels de l'existence d'un Empire de créatures à peau rouge qui maîtrisaient collectivement la Force, et qui projetaient d'attaquer la République très bientôt. Malheureusement, la plupart pensèrent qu'elle délirait et souffrait d'une maladie contractée pendant son voyage. Seule l'impératrice Teta, qui avait déjà des soupçons, accepta de la croire et requit au Sénat la levée d'un dispositif de défense préventif.

Entre-temps, Naga Sadow qui venait de recevoir les coordonnées spatiales, réunit la flotte impériale pour préparer son expédition militaire. Conscient de la grande puissance de la République compte tenu de la superficie indiquée par les cartes des Daragon, il décida de remettre en oeuvre les vieilles techniques jadis utilisées par le roi Adas contre l'Empire Infini des Rakatas en 27 700 av.BY; notamment une des plus fameuses: la Méditation de combat. Cette magie Sith permettait de décupler la force des troupes tout en coordonnant leurs mouvements. Ne pouvant compter sur le réservoir de Force que représentait Korriban, il installa une station spatiale en orbite d'une géante rouge nommée Primus Goluud, à quelque parsec du front, dite sphère de Méditation. Grâce à l'énergie de l'étoile, il pouvait soutenir à distance par la Force l'effort des troupes sur le terrain. Son plan de bataille était achevé et la guerre pouvait commencer.

Alors que l'impératrice Teta était tout juste en train de rassembler ses propres troupes pour faire face seule au danger, l'intégralité de la flotte Sith débarqua dans le Système Koros, et ouvrit le feu. Confrontés cette fois à l'évidence des faits, les troupes de la République et les Jedi se rallièrent pour combattre cette nouvelle menace, mais grâce au soutien de la magie Sith de Sadow, les assauts de l'Empire se révélèrent dévastateurs. Chaque soldat Sith était une véritable machine à tuer exaltée par le Côté Obscur, et les Républicains étaient littéralement dépassés par leur brutalité et leur sauvagerie. Le conflit s'étendit très vite à toute la galaxie, jusqu'à menacer la capitale Coruscant elle-même.

Assiégée de toute part, la République foudroyée était sur le point de s'effondrer. L'Impératrice Têta comprit que la force surnaturelle des Sith émanait de Primus Goluud, et lança un assaut désespéré pour couper la tête du serpent. Entre temps, Gav Daragon menait l'assaut sur son propre monde natal, Koros Major, afin de prouver qu'il n'avait plus d'attachement pour son ancien régime. Cependant, après avoir assisté à la mort d'un de ses plus proches amis, il se rendit compte de sa folie et se libéra de l'influence de Sadow. Il se rallia aux forces de l'Impératrice, et infiltra la sphère de méditation pour défier son ancien maître. L'interruption de la technique pendant leur duel laissa l'armée Sith soudainement désorganisée et affaiblie, ce qui permit à l'armée républicaine de reprendre l'avantage. Quand il se rendit compte de ce mauvais retournement de situation, Sadow prit la fuite, non sans avoir déclenché une super arme qui provoqua l'explosion de Primus Goluud en supernova, balayant tous les appareils encore impliqués dans la bataille. Gav Daragon fut désintégré avec le reste de la flotte, mais eut tout juste le temps d'envoyer les coordonnées de Korriban à l'état-major de la République.

Naga Sadow revint sur Korriban à la tête d'une armée en lambeaux, pour le peu qu'il avait sauvé, espérant pouvoir reconstruire ses effectifs afin de lancer un nouvel assaut. Malheureusement pour lui, son éternel rival, Ludo Kressh, l'attendait de pied ferme. Durant son absence, il avait démontré la supercherie de l'évasion des explorateurs organisée par Sadow afin de pousser à la guerre, puis, maintenant que le prétendu Seigneur Noir des Sith était revenu dans un si piteux état, il l'accusait d'avoir précipité l'Empire dans une guerre trop périlleuse, sacrifiant en fin de compte ses propres troupes encore au front pour couvrir sa retraite. Naga Sadow répliqua que la Flotte de la République était autant ébranlée que son armée, si ce n'est plus, et qu'une seconde expédition suffirait à obtenir la victoire totale. La population Sith était divisée, et les tensions dégénérèrent en une terrible guerre civile. La petite flotte rassemblée hâtivement par Ludo Kressh se lança au combat contre la flotte elle-même affaiblie de Naga Sadow. Ce dernier prit l'avantage et parvint enfin à éliminer son rival une fois pour toutes, mais ces querelles devinrent bien triviales quand la flotte républicaine débarqua de l'hyperespace autour de Korriban, à la grande surprise des belligérants. La guerre civile avait anéanti le peu de résistance que l'Empire aurait pu offrir, et la flotte de la République n'eut guère de mal à désintégrer les survivants.

Ne disposant plus d'aucun recours, Naga Sadow s'enfuit sur une lune isolée de l'Empire, Yavin IV. Il se cacha dans la jungle, espérant pouvoir revenir après que les choses se tassent. Mais quand il découvrit que la République avait apparemment exterminé les Sith, il sombra dans la folie et le désespoir. Il tenta de recréer une pâle imitation de son glorieux empire, peuplant son habitat de diverses chimères tels que les Massassis, les Terentateks, des Wyrms et bien d'autres, tout en rebâtissant quelques bâtiments, mais se rendant compte de l'ampleur de la tâche, il décida de se plonger en stase, pour guider par intervalles de siècles la reconstruction, rêvant toujours de la prophétie de Marka Ragnos.

Malheureusement, les Massassis et autres chimères n'étaient que de pâles imitations des Sith, et ils ne dépassèrent guère le stade de tribu sauvage, à peine doués d'intelligence, et Sadow désespérait de pouvoir reconstruire l'Empire seul.

Lorsque le Padawan déchu Freedon Nadd débarqua sur Yavin IV en 4400 av.BY, en quête de savoir du Côté Obscur ; il défit sans mal les Massassis qui gardaient les lieux, et ces derniers l'amenèrent à Sadow dont ils interrompirent la stase pour le laisser décider de son sort. Naga Sadow fut époustouflé par le potentiel obscur de Nadd, et il imagina qu'il s'agissait du véritable apprenti qu'il n'avait jamais pu entraîner du temps de l'Empire. Il se doutait que la stase ne le maintiendrait pas en vie éternellement, et il espérait former Freedon Nadd pour qu'il prenne sa relève, ignorant que Dark Vitiate avait déjà reconstruit un Second Empire sur Dromund Kaas parallèlement. Toutefois, les talents de Nadd dépassèrent toutes ses espérances, et la "succession" eut lieu plus tôt que Sadow ne l'aurait souhaité. Les Massassis lui rendirent les derniers hommages et enterrèrent sa dépouille dans les temples qu'ils avaient jadis construits pendant des générations pour lui.

Cependant, l'esprit de Naga Sadow survécut sous forme de spectre de Force, à l'image de Ragnos. Il assista impuissant au départ de Freedon Nadd pour Ondéron, qui s'y acharna vainement à reconstruire une parodie d'Empire pendant deux siècles sans succès. Le spectre de Sadow se réfugia alors au plus profond des temples de Yavin IV, errant telle une âme en peine. Il se joignit à l'occasion aux esprits invoqués par Exar Kun en 3996 av.BY pour réaliser son rituel de transformation en esprit Sith, mais il regagna sa solitude après cette nouvelle défaite, qui mettait un terme définitif à son héritage.
Cependant, l'Empereur Dark Vitiate avait ressenti la persistance de l'esprit de Sadow à travers la Force ; et il se méfiait que les esprits Sith puissent faire obstacle à son règne, dans la mesure où il n'avait pas pris la succession conformément aux anciennes traditions. Il envoya un Infiltrateur Sith parmi les revanchistes repentis après les Guerres Mandaloriennes pour qu'il puisse explorer et détruire les artefacts qui contenaient encore les esprits des anciens Sith avant le retour de l'Empire. Après des décennies de recherche, c'est le petit-fils de l'Infiltrateur original, Maître Barel Ovair, accompagné de son Padawan Eison Gynt, qui finit par débusquer l'esprit de Naga Sadow au plus profond des temples de Yavin IV en 3755 av.BY. Malheureusement, Maître Ovair échoua à sceller le tombeau de Sadow, et ce dernier les attaqua avec ses pouvoirs d'outre-tombe, mettant à terre son Padawan plus fragile, Gynt. Maître Ovair, horrifié et lui-même gravement blessé, s'enfuit de Yavin IV pour se rétablir sur Coruscant, persuadé que Gynt était mort.

Eisa Gynt n'était pas mort, mais il était hors d'état de combattre. Sadow vit là une chance inespérée de revenir dans les affaires des vivants avec ce nouveau jeune corps, et il prit possession de Gynt. Toutefois, son avenir n'était plus sur Yavin IV, désormais en ruine des suites de la Grande Guerre des Sith. Apprenant le fonctionnement des Jedi et de la République par les souvenirs de Gynt, il pensa qu'il devait être possible de retourner la faiblesse de ce régime appelé "démocratie" à son avantage. Croyant faussement que le Conseil Jedi fonctionnait comme le gouvernement Sith, il entraîna son nouveau corps pendant quelques années en compagnie de ses fidèles Massassis, avant d'aller directement défier les membres du Conseil pour obtenir une place en leur sein. Maître Ovair se désigna pour affronter son ancien Padawan que tout le monde croyait devenu fou. Malgré les puissants pouvoirs que lui conférait le Côté Obscur, Maître Ovair parvint à tenir Gynt/Sadow en respect, pour la bonne raison qu'il était lui-même familier des arcanes Sith. Après un combat acharné, Ovair réussit finalement à vaincre Gynt, et exorcisa définitivement le fantôme de Sadow avec le rituel consacré. Les Jedi célébrèrent sa victoire, sans se rendre compte de la vraie nature du Sith infiltré.

Toutefois, ces histoires ne concernaient plus Naga Sadow, qui rejoignit définitivement les courants de la Force, enfin en paix.

Marka Ragnos :

Marka Ragnos était un hybride entre un Humain et un Sith au sang pur et un Seigneur Noir des Sith. Son tombeau se trouvait dans la Vallée des Seigneurs Noirs de Korriban.

Marka Ragnos est un personnage énigmatique et peu d'informations fiables sont disponibles à son sujet. Selon les études menées par les historiens de l'époque, il semblerait que ce personnage ait vécu plus de 5.000 ans avant la Guerre Civile Galactique. 

Vers -5200, celui qui n'était alors qu'un Seigneur des Sith parmi d'autres commença à œuvrer pour prendre la place de Seigneur Sombre, chef de tout l'Empire Sith. Durant près d'un siècle, il entra régulièrement en conflit avec son plus sérieux rival, un autre Seigneur des Sith du nom de Simus. Finalement, au cours d'un duel sans merci entre les deux puissants guerriers, Marka Ragnos décapita son adversaire et devint ainsi le neuvième Seigneur Sombre de l'Empire Sith. Bien que Simus ait survécu au combat en utilisant toutes les techniques sith à sa portée, il ne constitua plus jamais pour Ragnos une menace sérieuse... 

  Marka Ragnos, comme la plupart des autres Seigneurs Sombres, régna en despote sur les Sith. Alors que l'Empire avait déjà conquis de nombreux systèmes alentours et baignait dans une opulence que certains pourraient qualifier de décadente, plusieurs voix parmi le Conseil des Seigneurs des Sith, qui siégeait sur Ziost, s'élevèrent pour que Ragnos commandite de nouvelles conquêtes afin d'étendre encore les frontières de l'Empire. Tous s'étonnèrent du refus sans concession du Seigneur Sombre, qui organisa pendant le siècle que dura son règne une politique de repli et de protectionnisme. Ce que la plupart des ambitieux ignoraient était que Marka Ragnos était l'un des seuls Seigneurs à connaître l'existence d'un terrible ennemi non loin de leurs frontières : la République Galactique. Bien que plus personne ne savait où se trouvait exactement la république et comment y retourner, Ragnos craignait qu'une découverte accidentelle ne mène l'Empire à une guerre difficile. Il préféra donc faire prospérer l'Empire à l'intérieur de ses frontières existantes. 

  Bien entendu les Seigneurs les plus ambitieux ne l'entendirent pas de cette oreille et commencèrent à comploter pour renverser Marka Ragnos. Bien que la logique eut voulu que le Seigneur Sombre tentât d'éliminer ses adversaires, il profita au contraire de cette occasion pour attiser les tensions : tant que tout le monde était occupé à comploter pour prendre le pouvoir, personne ne pensait plus à l'expansion et la menace républicaine s'évanouissait... 

  Après un long règne marqué par les intrigues et les "disparitions" plus ou moins louches, Marka Ragnos mourut finalement 5.000 ans avant la Bataille de Yavin. Deux jeunes Seigneurs parmi les plus ambitieux, bien que leurs motivations et leurs idées soient opposées, entrèrent en conflit pour le titre de nouveau Seigneur Sombre : le fougueux Naga Sadow et le prudent Ludo Kressh. Les deux hommes en vinrent au duel sur les lieux mêmes des funérailles de Marka Ragnos, dans la vallée des mausolées de Korriban. 

  Alors que le combat battait son plein, l'esprit de Marka Ragnos apparut à l'assemblée présente, et fit cesser l'affrontement. Le défunt Seigneur Sombre rappela aux deux hommes la grande histoire de l'Empire Sith, et qu'ils devaient choisir attentivement leurs combats futurs pour la préservation de cet ordre. Momentanément apaisés, les deux hommes cessèrent le combat, et l'esprit de Marka Ragnos disparut... 

Le neuvième Seigneur Sombre des Sith, grâce à sa puissance incommensurable, put survivre encore longtemps sous sa forme spectrale. Mille ans après sa mort, alors que l'Empire Sith avait été ravagé par la Grande Guerre de l'Hyperespace, Marka Ragnos réapparut à nouveau, toujours au milieu d'un duel dont l'enjeu était encore et toujours le pouvoir suprême du Côté Obscur, mais cette fois entre Exar Kun et Ulic Qel-Droma. Le spectre annonça que les deux hommes devaient coopérer et amener un nouvel âge d'or pour l'Empire Sith, le premier devenant le leader et le second son lieutenant. Après cette ultime apparition, le spectre de Marka Ragnos disparut à jamais, satisfait d'avoir semé les graines de ce qui sera connu sous le nom de Grande Guerre des Sith…


Tulak Hord :

Tulak Hord fut l'un des plus puissants Seigneurs Noirs des Sith ayant vécu avant 5000 av. BY. Il régna en maître absolu sur l'Ancien Empire Sith pendant plus d'un siècle.

Tulak Hord est né et a grandi sur la planète Sith de Korriban. Il fut ainsi dès son plus jeune âge formé à la maîtrise du côté obscur de la Force. De plus, ce dernier possédait une aptitude fascinante pour l'escrime et les arts de combat Sith. Dès le début de sa formation, Tulak Hord fut source de crainte pour tous ses adversaires en raison de ses incroyables capacités de maîtrise de la Force et du sabre laser. Nul n'arrivait à la cheville du puissant Tulak Hord. Durant sa formation, il affronta un terrible assassin Dashade répondant au nom de Khem Val. Tulak Hord remporta le duel et fit ainsi du Dashade son plus précieux allié.
Hord et Val se lancèrent alors à la conquête du pouvoir. Mais en plus d'être un bretteur extraordinaire, Hord était fin stratège. Il fit en sorte que ses ennemis se dressent les uns contre les autres. Le peu d'ennemis survivants n'eurent aucune chance face à Tulak Hord et Khem Val. Ils étaient tels des enfants face à la puissance de Tulak Hord.
Hord rassembla derrière lui une immense armée de fidèles dans le but de faire campagne contre les derniers opposants à son pouvoir. Ces derniers s'étant réfugiés sur les planètes d'Yn et Chabosh. Durant les batailles qu'il mena durant ces campagnes, Tulak Hord utilisa de puissants rituels de sorcellerie Sith afin de se nourrir de la puissance de ces ennemis. Par cette maîtrise des mystères du côté obscur, ses troupes lui donnèrent le surnom de Seigneur de la haine.
Suite à ses éclatantes victoires sur ses derniers ennemis, Tulak Hord devint Seigneur Noir des Sith.

Alors que Tulak Hord conduit ses campagnes sur Yn et Chabosh, un Sith du nom de Aloysius Kallig l'approcha dans le but de devenir l'un de ses généraux. Tulak Hord méprisa alors la requête de Kallig. Ce dernier défia alors le général des armées de Hord afin de prouver sa valeur. Hord décida alors de le prendre à son service suite à sa victoire sur le général. Hord confia alors son armée au Seigneur Kallig. Ce dernier remporta de grandes victoires au nom de son nouveau maître.
Le Seigneur Noir s'inquiéta alors des grands succès du Seigneur Kallig. Il vit en lui un futur rival dont la puissance serait dangereuse pour son règne. Tulak Hord pris alors la décision d'assassiner son général dans une embuscade. Il réussit sa manœuvre et tua Kallig, et sa famille fut réduite en esclavage.

Après l'assassinat de Kallig, le Seigneur Noir Tulak Hord régna en maître sur l'ensemble des Sith. Il se lança alors dans une campagne d'extension de son empire. Il découvrit lors d'une expédition militaire le système Dromund. Il conquit alors ce système et y commença la construction du Temple Noir sur la planète Dromund Kaas.
On accorde à Tulak Hord la conquête d'une centaine de systèmes qui virent agrandir le territoire de l'Ancien Empire Sith.
Rien ne semblait pouvoir porter préjudice au règne du Seigneur Noir Hord à qui l'on prête la découverte de la vie éternelle. Mais ce dernier fut trahi par son apprenti, Ortan Cela qui le poignarda dans le dos.

Au-delà de son règne, Tulak Hord est connu pour sa science de la Force. En effet, il fut un maître des pouvoirs du côté obscur et laissa énormément d'enseignement qu'il diffusa grâce à de nombreux artefacts. Parmi ces artefacts, le grand Tulak Hord construisit son propre holocron qui est une référence dans l'enseignement de l'art du combat Sith et la maîtrise des mystères du côté obscur de la Force. Parmi les savoirs qu'il a acquis, il est reconnu pour avoir découvert le secret de la vie éternelle.
De plus, Tulak Hord pris la décision de dissimuler ses enseignements dans des lieux difficiles à atteindre afin de s'assurer que seul les plus grands puissent les acquérir.
Durant sa vie, Tulak Hord n'eut d'estime que pour un seul Sith : Ortan Cela. Ce dernier fut le seul à avoir le privilège d'être l'apprenti du grand Sith.

Outre les nombreux artefacts contenant la science de leur créateur, l'héritage de Hord est porté par l'immense tombeau que ses fidèles ont bâti juste après sa mort dans la Vallée des Seigneurs Noirs sur Korriban. D'ailleurs, au cœur de sa tombe, il y a une curieuse machine conçue par Tulak Hord : le Moteur Rouge.


Les tombeaux de Dromund Kass


Dark Andru

Seigneur Sith ayant vécu bien avant l'époque de la Guerre Froide ; son esprit fut soumis par le Seigneur Kallig.

Du peu que nous savons à propos du Seigneur Sith Dark Andru, c’était qu’il s’agissait d’un humain qui vécut à une période bien antérieure à celle de la Guerre Froide, ère de tensions politiques palpables entre les deux superpuissances de la galaxie qu’étaient la République et l’Empire Sith ressuscité, qui n’attendaient qu’une étincelle pour mettre le feu aux poudres et embraser à nouveau la galaxie dans une énième conflagration interstellaire. Ce Seigneur Sith reste connu à ce jour pour avoir été l’auteur d’écrits anciens et très recherchés traitant des pouvoirs du Côté Obscur, notamment d’un rituel de la Force particulièrement puissant.

Et en dépit du fait que son cadavre eût subi les affres du temps et de la décomposition depuis des lustres, son esprit demeurait aussi vivace que celui de Seigneurs Sith l’ayant précédé, et à un moment donné durant la Guerre Froide son spectre refit surface sur le plan d’existence des vivants dans l’enceinte du Temple Noir situé sur Dromund Kaas, la planète capitale de l’Empire Sith. Toutefois, son fantôme finit par croiser la route du Seigneur Kallig, un Inquisiteur Sith très prometteur, qui parvint à soumettre l’esprit du défunt Sith grâce au rituel de la Marche de la Force, qui permettait de s’affilier les esprits des anciens Seigneurs Sith afin d’utiliser leur puissance pour son propre compte.


Kel’eth Ur

Seigneur de l'Empire Sith ressuscité qui abandonna le Côté Obscur pour suivre la voie de la paix. Il fut tué par l'Empereur Sith pour son hérésie.
Pour ce que l’on sait, il était aisé pour des adeptes de la Lumière comme les Chevaliers Jedi de basculer du Côté Obscur. Toutefois, même si cela pouvait se compter sur les doigts des mains, l’inverse était également possible, des adeptes du Mal ayant renié leurs convictions égoïstes et leur soif inextinguible de pouvoir pour embrasser la voie de la sérénité et de la rédemption. Cela fut le cas du Seigneur Sith Kel’eth Ur, un humain qui vécut pourtant toute sa vie selon les enseignements des Sith puisqu’il naquit sur le territoire de l’Empire Sith ressuscité durant les premiers siècles où ce domaine interstellaire commençait à s’épanouir au-delà de Dromund Kaas, loin du regard de la République et des Jedi. Cette révélation que la peur était un mensonge et que la passion ne conférait qu’une puissance temporaire à son utilisateur ne s’imposa à lui que vers la fin de sa vie, mais il valait mieux tard que jamais pour faire pénitence.
 
Selon ses propres dires, la passion, outre le fait de pouvoir être retournée aisément contre son utilisateur, n’apportait pas la vraie force ; cette dernière ne pouvait être obtenue que dans la paix intérieure. En cela, sa nouvelle foi n’était guère différente de celle à laquelle adhéraient les Chevaliers Jedi, qui étaient pourtant les ennemis séculaires des Sith. L’hérésie de Kel’eth Ur ne passa pas inaperçue car, même si les circonstances sont plutôt vagues à ce sujet, on sait que ce fut l’Empereur Sith en personne qui lui ôta la vie, en tout cas d’après ce que proférait un autre Seigneur Sith qui, lui, vécut à l’époque de la Guerre Froide, à savoir le dénommé Alaric. Néanmoins, ses connaissances ne furent pas entièrement perdues car Kel’eth Ur les enregistra dans un holocron qui fut découvert à l’intérieur du Temple Noir situé sur Dromund Kaas.


Seigneur Pharshol

Seigneur Sith inhumé sur Dromund Kaas et dont l'esprit se réveilla à l'époque de la Guerre Froide.
Même décédés, les esprits des Seigneurs Sith restaient des menaces formidables, capables d’interagir avec le monde physique et bien entendu de soumettre à leurs pouvoirs toujours vivaces des êtres vivants. L’histoire de la galaxie est ponctuée de récits faisant état de la déchéance de nombreuses personnes suite à leur soumission ou leur aliénation à de tels esprits, comme cela fut le cas pour Exar Kun, jeune Chevalier Jedi prometteur mais dont la curiosité exacerbée pour les savoirs interdits servit de vecteur pour que l’esprit de Freedon Nadd assujettît finalement le Jedi et le fît basculer du Côté Obscur. Ainsi, il n’était guère étonnant que l’esprit d’un Seigneur Sith comme Pharshol demeurait puissant en dépit de l’absence d’une enveloppe charnelle.
 
Ayant vécu des siècles avant le début de la Grande Guerre Galactique, le Sith Pharshol fut inhumé dans l’enceinte du sanctuaire connu sous le nom de Temple Noir sur Dromund Kaas. Après une longue période de latence, son esprit émergea des profondeurs de la Force à l’époque de la Guerre Froide, son lieu de repos ayant été dérangé. À cette occasion, son esprit prit possession d’un ouvrier Twi’lek. Fort de sa maîtrise spirituelle, Pharshol investit chaque parcelle du corps de son hôte pour au final en avoir le contrôle total. Quelque peu déboussolé, Pharshol n’avait aucune idée du temps qui s’était écoulé depuis son décès physique et ne disposait d’aucune information sur l’époque à laquelle il s’était réveillé. Ses seules certitudes étaient que, en dépit du fait d’avoir changé de corps, ses souvenirs et ses aptitudes demeuraient intacts. Une fois son réveil effectué dans le corps de l’ouvrier Twi’lek, Pharshol s’attela à récupérer son apprentie, Anyarah.




Lieu d’histoire

Le temple noir de Dromund Kass

" Il y a des centaines d'années, l'Empereur Sith ordonna la construction du Temple Noir comme un lieu desépulture pour sa mort et a vaincu les ennemis," pour les aider à devenir un avec la Force. "On sait peu de ce que les rituels de l'empereur il effectué, mais le Temple noir est devenu un lien de la puissante énergie du côté obscur, et un endroit où des armes anciennes et anciens secrets des Sith laïcs scellés loin dans les chambres caverneux. Bien que les motifs du Temple noir ont toujours été un endroit dangereux pour la volonté faible ( l'expansion du réseau électrique Kaas Ville dans des tunnels sous le temple a conduit mille esclaves fous), le temple lui - même demeure scellé jusqu'à récemment, lors d' une expédition de la puissance-faim Seigneurs Sith et leurs serviteurs violé la passerelle. le Conseil noir n'a pas de sanction cette intrusion, ni ne punit les Sith voyous, personne ne rentrer de l'expédition pour punir les orages violents ont encerclé le temple pour la première semaine après son ouverture, et depuis lors, les expéditions supplémentaires ont été envoyés par le conseil pour déterminer la. le statut de temple. Leurs rapports ont pas été rendus publics. "

Le Temple noir est un temple mystérieux de l' ouest Kaas Ville sur Dromund Kaas , le monde de la capitale de l' Empire Sith . Hunndred d'il y a quelques années, l'Empereur Sith ordonna la construction du temple. Il aaffirmé que le temple servirait de lieu de sépulture de ses ennemis décédés afin qu'ils puissent être un avec laforce . On connaît peu les rituels de l'Empereur à l' intérieur du temple, mais le Temple noir est un sanctuaire de puissant Dark Side énergie, un endroit où les armes anciennes et de sombres secrets sont cachés du Sith .L' un de ces armes cachées sont les soi-disant Devices Phobis . L' un de ces dispositifs, le powercore, est enfermé et caché à l' intérieur du temple par l'empereur.

Le Temple noir a toujours été un endroit dangereux pour les faibles d' esprit. Elle a une fois fait mille esclaves vont fou alors qu'ils étaient en expansion Kaas City. En raison de cela, le Conseil Noir scellé le temple. Bien que récemment, quelques Seigneurs Sith ordonné leurs esclaves à entrer dans le temple et d' explorer son intérieur. Le Conseil des Ténèbres n'a pas puni ces esclaves parce qu'ils ne sont jamais revenus. Étant donné que ces esclaves sont entrés dans le temple, le temple est entouré par plusieurs tempêtes électriques et le Conseil des Ténèbres a envoyé plusieurs expéditions pour enquêter.

Après la bataille de Corellia , la République Galactique a lancé une attaque massive de grèves sur Dromund Kaas. Un Chevalier Jedi a atterri sur Kaas Ville un a réussi à infiltrer le Temple noir. Avec l'aide de Seigneur Scourge , ancien Colère de l'Empereur , le Chevalier Jedi a réussi à localiser l'Empereur dans sa salle du trône dans le Temple noir. Les deux engagés dans un grand duel. Après le combat le Chevalier Jedi vaincu l'empereur et a fui Dromund Kaas. Après sa défaite, le Temple noir effondré partiellement.


SUITE DE LA FICHE EN RÉPONSE CI-DESSOUS


Helliora, Administrateur du forum


.


Dernière édition par Helliora le Lun 14 Nov - 9:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://leslames.forum-officiel.fr
Helliora
Admin
avatar

Date d'inscription : 21/01/2014
Féminin

MessageSujet: Re: Interpréter un Co-Surveillant sith et un Surveillant Sith    Dim 30 Oct - 13:30

Divers

Les Arkaniens

Le peuple arkanien est originaire du système Perave dans la région des Colonies et vit le jour sur la planète polaire Arkania. Bien que peu de gens le sachent encore, Arkania fut un des mondes principaux de l'ancien empire Sith et hébergea de nombreuses bibliothèques de cette civilisation. La planète était également réputée pour ses gisements de minerais rares et l'est encore à l'heure actuelle. Les Arkaniens sont tristement connus pour leur expertise en matière de manipulations génétiques depuis des millénaires. Bien qu'ils n'aient apparemment jamais fait partie des cloneurs, les chercheurs d'Arkania se livrèrent à pratiquement toutes les expériences concevables et si nombre d'entres elles permirent des avancées importantes en médecine, en génétique et en cybertechnologie, on leur doit aussi un certain nombre d'armes biochimiques ou bactériologiques redoutables et d'expérimentations odieuses réalisées sur d'autres êtres intelligents.

Les expériences à l'échelle de planètes entières des Arkaniens causèrent entres autres une transformation profonde de la civilisation primitive Yaka, qui fut remodelée en serviteurs cyborgs des Arkaniens ainsi que la création des Quermiens et des Xexto à partir d'une espèce unique. Un certain nombres d'autres espèces intelligentes connurent un sort moins heureux et furent frappées de tares génétiques ou de maladies héréditaires que les Arkaniens éradiquèrent à grand-peine et qui marquèrent profondément les cultures qu'ils avaient si inconsidérément manipulées.

Les Arkaniens se montrent hautains et souvent méprisants à l'égard de la plupart des autres peuples. Ils utilisent les considérables richesses minérales de leur monde et divers intérêts financiers accumulés au cours des générations pour satisfaire leurs caprices de scientifiques. Une minorité d'entres eux est cependant soucieuse d'éthique et en son temps, la planète Arkania hébergea même une des plus réputées des Académies Jedi. Plusieurs millénaires avant la Guerre Civile Galactique, l'un des plus célèbres Maître Jedi de l'époque, Arca Jeth, était d'ailleurs originaire d'Arkania. Avec l'avènement de l'Empire, nombre de corporations et d'agences impériales s'intéressèrent aux aptitudes des savants arkaniens et à leur absence d'inhibitions morales. Plusieurs armes biologiques utilisées durant la Guerre des Clones avaient été conçues par ou avec l'aide des Arkaniens et cela avait bien évidemment suscité un regain d'intérêt envers leur planète. Bien que cela ne soit pas connu du grand public, il est indéniable qu'une quantité appréciable de projets militaires impériaux impliquant la biochimie, l'ingénierie génétique ou la cybertechnologie bénéficièrent d'une assistance arkanienne ou même d'une coopération pleine et entière de la part de savants peu scrupuleux d'une race réputée pour son manque de respect envers les autres formes de vie

Pour l'essentiel, les Arkaniens sont à considérer comme une des nombreuses espèces proches-humaines qui peuplent la galaxie. Sur un plan morphologique, ils diffèrent des humains par leurs pupilles entièrement blanches et leurs mains et pieds à quatre doigts. Bien que leur longévité avoisine souvent le siècle, les arkaniens correspondent par ailleurs aux normes biologiques, génétiques et anatomiques humaines.

Arkania n'a jamais eu une densité de population particulièrement élevée et la presque totalité des Arkaniens vivent à l'abri du besoin, confiant à des droïdes et des travailleurs immigrés l'essentiel des activités qui pourraient les détourner de leurs recherches bien-aimées ou d'une vie d'oisiveté. Ceux qui quittent leur monde sont souvent de richissimes nantis désireux de visiter la galaxie ou des chercheurs qui souhaitent collecter informations, échantillons et "matières premières" sur le terrain. L'Empire, et plus tard plusieurs mégacorporations, sont prêts à faire des ponts en or aux Arkaniens mais ceux-ci sont assez hautains pour prendre de haut la plupart de ces propositions. Ils ont également tendance à se montrer assez imbuvables et totalement incapables de travailler en équipe, à plus forte raison avec des représentants d'autres races.  La grande majorité des gens préfèrent éviter de fréquenter les Arkaniens quand ils réalisent à qui ils ont affaire et on connaît un certain nombre d'actes de violence ou de discrimination à leur égard qui peuvent être imputés à leur réputation douteuse ou à la rancoeur d'espèces dont les ancêtres ont subi leurs manipulations.

La planète Arkania et le système Perave sont situés dans les Colonies, cette zone de mondes entre le Noyau et la Bordure. Ce qui ne les a pas empêchés de faire partie de l'ancien Empire Sith, avant la Grande Guerre de l'Hyperespace. Elle possède de nombreuses mines de gemmes et pierres précieuses, ce qui rendrait son sol très attractif si les conditions climatiques n'étaient pas si dures. C'est une véritable boule de glace, composé de toundras, de glaciers et de canyons. Mais sa véritable richesse est dans ses habitants, de puissants scientifiques dont les laboratoires comptent parmi les plus renommés de la galaxie.

Les arkaniens ne sont pas originaires de la planète. Mais elle est maintenant leur principal siège. Ils sont organisés en communautés de quelques milliers d'individus placés à des endroits stratégiques. C'est un choix culturel et pas la marque d'un faible développement technologique comme pourraient le croire certains face à cette répartition. Les regroupements tournent autour d'une entreprise, dont presque tous les habitants sont des employés directs et indirects. Ces entreprises ont un représentant au conseil économique du Dominion Arkanien, le gouvernement local qui a un représentant au Sénat de la République Galactique. Tous les chefs appartiennent à la sous-race de la noblesse, qui se vante d'être la version originelle de l'espèce, les sangs-purs.
Car oui, il existe plusieurs variantes d'arkaniens, nés en laboratoires. Chacune ayant été imaginée dans un but particulier. Par exemple, la plus connue de ces sous-espèces inférieures est celle des arkaniens scions bâtis pour les travaux des mines. Toutefois, les barrières ne sont pas immuables. Gorman Vandrayk qui vivait il y a environ 350 ans, était un scion mais aussi l'un des plus brillants génies scientifiques de son époque. S'il était né dans la bonne catégorie, il aurait pu prétendre à une renommée encore plus grande.

La République a découvert l'existence d'Arkania lors des cinq premiers millénaires de son existence, lors de la première période d'Expansion. Quand c'est arrivé, les Sith avaient déjà abandonné cette planète et les arkaniens y étaient bien installés. Aux alentours de -13500 avant le Traité de Coruscant, leurs talents de généticiens s'illustrèrent quand ils modifièrent la race des xexto pour leur permettre de vivre au milieu des prédateurs de Quermia, une ancienne planète de l'Hégémonie de Tion. Une réussite bien plus éclatante des différentes versions de leur espèce dont ils cachent toujours la majorité. Et qui pose des questions éthiques. S'ils sont capables de telles modifications, jusqu'où pourraient-ils aller ? Jusqu'où sont-ils allés, là où l'on ne regarde pas. Et par quelles étapes sont-ils passés ? Les arkaniens au sang pur sont réputés pour leur arrogance, et un sens des priorités qui n'est pas celui de la majorité des peuples.
Le Sénat sur Coruscant a donc commencé à prendre des mesures pour limiter les domaines de recherches qui pourraient se révéler délicats. Malgré ces restrictions, les entreprises arkaniennes comptent parmi les principaux laboratoires de biochimie (armes biologiques incluses) et de cybernétique. Après la Grande Guerre de l'Hyperespace, des ruines Sith ont été redécouvertes, que les Jedi se sont empressé d'explorer. Ce qui a aidé à nouer certains liens avec certains dirigeants de la planète.

Physiquement, les arkaniens ressemblent beaucoup à des humains, si ce n'est quelques différences. Ainsi, leur peau est dorée, leurs cheveux et poils entièrement blancs tout comme leurs globes oculaires sans pupille et ils ont quatre doigts à leurs mains. Mais ça, ce n'est que pour les sang-purs, la noblesse qui est le principal interlocuteur avec les visiteurs de la planète. Leurs sous-espèces nées de leurs expérimentations ont des caractéristiques qui les différencient visuellement. Par exemple, s'ils ont toujours les cheveux et poils blancs, les arkaniens scions ont une peau gris-bleu, des pupilles et un cinquième doigt à leurs mains. Toutes les sous-races n'ayant pas encore été identifiées, il est impossible de lister toutes leurs différences. Si vous devez traiter avec un représentant de leur classe supérieure, n'oubliez pas qu'ils se considèrent comme le pinacle de l'Evolution, et donc que vous leur êtes inférieur et qu'ils peuvent se permettre certaines choses que vous ne devriez même pas être autorisé à penser. Ai-je déjà dit qu'ils étaient réputés pour leur arrogance ?

Enfin, parler des arkaniens serait incomplet sans évoquer la Corporation de Bio-Ingénierie Adasca d'Arkania, nom plus communément racourci en Adascorp. Cette entreprise a son siège social sur Adascopolis, capitale de la planète. C'est la plus puissante entreprise de la planète. Il y a trois siècles et demi, ils ont noué des liens profonds avec l'Ordre Jedi, l'héritier de l'un de leurs partenaires économiques de Coruscant venant faire ses études Jedi à l'académie d'Arca Jeth sur Arkania. D'ailleurs, après sa mort, ils ont beaucoup poussé pour faire de ce maître arkanien l'une des plus grandes légendes de la planète. A la génération suivante, toute la puissance de l'entreprise a failli s'effondrer quand le dirigeant a tenté de négocier des armes avec les différents camps durant la Guerre des Mandaloriens et a été tué quand les deux camps se sont affrontés au beau milieu de la rencontre. Son héritière en titre avait disparu au cours d'une bataille, elle faisait partie des Revanchistes Jedi. Ce fut des coups très durs, et il fallut batailler pour empêcher le démantèlement et le rachat des différentes branches du consortium. Une bonne partie de son influence au Dominion fut perdue. Elle reste la plus puissante des entreprises locales, mais son avance par rapport à ses concurrents a fortement fondue. Les liens d'Adascorp avec la République et les Jedi restent très forts, au point qu'ils n'ont pas hésité récemment à travailler avec le SIS et le maître Jedi Jun Seros, proche conseiller du Chancelier Suprême Janarus, pour capturer un criminel mandalorien. L'opération n'a échoué qu'à cause des agents envoyé sur place. Le bilan d'Adascorp sur cette affaire reste positif, ayant démontré son patriotisme et sa fidélité à sa faction.


=> Est-il possible qu’un Arkanien soit sensible à la force et devenir sith ?

C’est un fait rare… Mais rare ne signifie pas impossible! Un arkanien peut devenir un jedi ou un sith.





Etape 3 : Apprendre le combat aux acolytes

Le combat :

Les Sith se battent suivant des techniques assez proches des Jedi. En outre, ils possèdent les 7 Formes de Combat connues chez les Jedi. Ils utilisent les pouvoirs de la Force, et ont des sabres-lasers comme armes.

La différence est dans l'utilisation : les Sith se permettent d'utiliser directement la Force pour provoquer la douleur ou la mort, ce que refuserait un Jedi. En particulier, ils utilisent couramment l'éclair de Force, que les Jedi n'emploient qu'en cas d'urgence.

Le sabre rouge des Sith est dû au cristal de couleur rouge que l'on ne trouve pas sur leur planète d'origine. Scénaristiquement, le rouge évoque la passion du code Sith. Voilà pourquoi les Jedi n'ont pas de sabre rouge, mais de toutes les autres couleurs.


Les principaux utilisateurs dans l'Histoire :

1) L’ère pré-républicaine

Selon divers rapports très anciens, il semblerait que la magie sith se soit particulièrement développée au sein de la civilisation sith, et ce bien avant que les Exilés ne posent le pied sur Ziost. Le Roi Adas, qui combattit les Rakatas, était ainsi un familier des arcanes sith.


2) L’ère républicaine

Suite à la conquête de la civilisation sith par les Exilés, les "nouveaux" Seigneurs Sith héritèrent des connaissances des vaincus et s'approprièrent la magie sith. Cinq millénaires avant la bataille de Yavin, alors que la République connaissait une phase d'expansion sans précédent, l'Empire Sith était à son apogée et les Seigneurs Sith avaient développé tant la magie sith qu'un certain nombre d'autres pouvoirs du Côté Obscur. Les trois principaux seigneurs de l'époque, Marka Ragnos, Naga Sadow, ou encore Ludo Kressh, étaient ainsi versés dans la magie et l'alchimie sith, et possédaient chacun amulettes et talismans imprégnés par le Côté Obscur de la Force - ces talismans avaient notamment pour but d'aider à la concentration du sujet en vue de focaliser le Côté Obscur de façon plus efficace, mais généralement cela requérait tant d'énergie que le porteur sortait épuisé de cette pratique. 

Après la chute de l'Empire Sith en l'An 5.000 avant la bataille de Yavin, Naga Sadow trouva refuge sur Yavin IV avec ses serviteurs massassis et fit construire plusieurs temples dédiés au Côté Obscur. Grâce à la magie sith, il parvint à survivre pendant plusieurs siècles en animation suspendue, dans le but de bâtir un nouvel âge d'or pour les Sith, chose qu'il ne vit jamais. 

En l'An 4.400 avant la Bataille de Yavin, un Jedi du nom de Freedon Nadd se rendit sur Yavin IV à la suite de rumeurs, et réveilla l'esprit de Naga Sadow. Ce dernier apprit à Nadd tout ce qu'il savait sur la magie et l'alchimie sith et initia l'ambitieux Jedi au Côté Obscur. Fort de ses nouveaux talents, Nadd se rendit sur Onderon et prit facilement le contrôle de cette planète, sur laquelle il régna en tyran pendant de nombreuses années, déclenchant un vaste mouvement rebelle que ses successeurs tentèrent vainement de juguler pendant les décennies qui suivirent sa mort. Même avec l'aide des pouvoirs fournis par le Sarcophage de Nadd, qui était devenu un point focal du Côté Obscur, les descendant du Jedi déchu - au premier rang desquels le Roi Ommin et la Reine Amanoa - ne parvinrent que difficilement à se maintenir sur le trône d'Iziz. 

Quatre siècles plus tard, en l'An 3.998 avant la Bataille de Yavin, Aleema Keto et son cousin Satal, héritier du système de l'Impératrice Teta, eurent vent de la présence de Sith sur Onderon. Etant eux-même versés dans la magie sith et en possession d'un manuscrit sith volé sur Coruscant mais hélas indéchiffrable, les deux nobles se rendirent sur Onderon et bénéficièrent de l'aide de l'esprit de Freedon Nadd, qui avait perçu leur potentiel. Ces évènements aboutirent à la chute d'un jeune Jedi nommé Ulic Qel-Droma, qui devint finalement l'apprenti d'Exar Kun, lui-même très puissant dans la Force et adepte de la magie sith depuis son passage sur Yavin IV. 

La Grande Guerre des Sith et la "mort" d'Exar Kun - qui parvint grâce à la magie sith à survivre à la perte de son enveloppe charnelle - firent tomber en désuétude les arcanes sith. Environ mille ans avant la bataille de Yavin, ces pratiques furent toutefois remises au goût du jour par Dark Bane, qui édicta sa Règle des Deux et tenta d'apprendre tout ce qu'il pouvait sur les connaissances des anciens Sith. 

Cette nouvelle direction de l'Ordre Sith plaçait visiblement la magie sith et tous les pouvoirs occultes du Côté Obscur au centre des préoccupations des Seigneurs Sith : plusieurs siècles plus tard en effet, il semblerait que Dark Plagueis ait réussi à manipuler les midichloriens pour créer un puissant combattant - ce qui aboutit à la naissance d'Anakin Skywalker.

/!\ Attention à respecter le lore The Old Republic. Vous ne savez rien du futur !


Qu'est-ce que la Magie Sith :

Bien qu'il soit difficile d'en cerner tous les contours, on peut dire que la magie sith est tout sauf de la magie ! Il ne s'agit en effet ni plus ni moins que d'une utilisation très spécifique de la Force, de l'exploitation de ses plus noirs aspects en vue de sinistres objectifs, si terribles que les Jedi se sont toujours refusés à les utiliser et même à les tolérer.



Les principaux aspects :


1) Invocation d'un Esprit Sith & Possession 

Les sorciers sith ont le pouvoir de s'ouvrir pleinement au Côté Obscur et d'invoquer des esprits sith, soit pour bénéficier de connaissances spéciales, soit pour accroître leur propre puissance. Ce pouvoir est toutefois extrêmement risqué pour tout utilisateur du Côté Obscur, car les esprits sith ainsi relâchés peuvent s'avérer agressifs et prendre le contrôle de l'invocateur. 


2) Alchimie

Très coûteuse car requérant un équipement onéreux se comptant en milliers de crédits, voire dizaines de milliers de crédits selon le nombre d'expérimentations, l'alchimie sith consiste à altérer la composition moléculaire du sujet, qu'il s'agisse d'un être vivant ou d'un objet (mechu-deru). Les anciens seigneurs Sith utilisaient cette technique pour "enchanter" leurs armes, leurs armures, et divers autres objets comme des amulettes ou des talismans. 

Lorsqu'elle concerne un sujet vivant, l'alchimie a pour but de créer des mutations génétiques plus ou moins importantes, dont le point commun est en général d'entraîner des dégradations physiques considérables. Sur la planète Byss, qui fut pendant longtemps le quartier général secret de l'Empereur Palpatine, des expérimentations menèrent à la mutation de rancors dathomiriens pour aboutir à la création de monstres chrysalides, auxquels se frottèrent les membres de la Nouvelle République durant la Campagne de l'Empereur Ressuscité. Plus généralement, les magiciens sith ont de tous temps créé des abominations sith en piochant dans diverses espèces comme les Gamorréens ou les Twi'leks, pour ne citer qu'eux. Ces abominations sith revêtent des formes variées et l'on peut citer comme exemple les Behemoth, les Léviathans, les Terentateks, ou encore les célèbres Technobeasts de Bélia Darzu qui sont un peu un mélange des deux techniques (Mechu-deru vitae). 

Si l'alchimie sur les êtres vivants a pour principal but de créer des abominations sith, il existe également une version ayant un but tout à fait inverse, qui est de modifier l'apparence d'une personne. Ce pouvoir vise principalement à masquer les ravages du Côté Obscur, qui a tendance à user physiquement ceux qui le pratiquent de façon intensive. Dark Sidious, dont le visage était à la fin de la Guerre des Clonesdéjà bien entamé par le Côté Obscur, avait recours à cette technique pour masquer son apparence et apparaître comme un être humain tout à fait normal. Lors du combat qui l'opposa au Maître Jedi Mace Windu, Dark Sidious cessa d'utiliser cette technique et son visage quasi-cadavérique refit alors surface - l'Histoire ne dit pas si le Seigneur Sith abandonna de plein gré ce pouvoir au cours du combat ou s'il y fut contraint par son adversaire, mais toujours est-il qu'il ne s'en servit plus par la suite, préférant sans doute garder une apparence effrayante pour le commun des mortels. 

Du temps de l'Empereur Palpatine, l'alchimie fut pratiquée non seulement par le Seigneur Sith lui-même, mais aussi par ses cohortes d'Adeptes basées sur Byss, dans le Noyau Profond. Les travaux de Sidious furent transcrits dans son Compendium du Côté Obscur, dont le troisième volume aurait dû être consacré en totalité à cet aspect du Côté Obscur - La Création des Monstres. 


3) Transfert d'Essence Vitale

  Ce pouvoir très puissant permet aux sorciers sith de transférer leur essence vitale dans le corps d'une autre personne, qu'il s'agisse d'un réceptacle conçu à cette seule fin (un clone, par exemple, dans le cas de Dark Sidious) ou d'un être intelligent normal. Lorsque ce pouvoir est utilisé, le corps original est désintégré - à l'image du sort réservé aux grands maîtres Jedi - et l'essence vital du sorcier sith se superpose à l'esprit du corps ciblé. Ce sort et aussi dangereux qu'il est puissant : non seulement le sorcier sith ne peut cibler qu'un individu se trouvant à une dizaine de mètres de lui (il semblerait que Dark Sidious ait trouvé le moyen d'outrepasser cette limite), mais en plus son sort peut échouer si le "destinataire" résiste : dans ce cas le sorcier peut tenter de cibler un autre corps, mais son essence vitale n'a pas une durée de vie infinie dans cette situation : en cas d'échec répété, le sorcier peut tout simplement disparaître à jamais...

Ce processus est risqué car il est sans retour : le corps du sorcier sith doit en effet, d'une façon ou d'une autre, être détruit - que ce soit de sa propre volonté (Exar Kun sur Yavin IV, à la fin de la Grande Guerre des Sith) ou contre sa volonté (Dark Sidious lors de la bataille d'Endor). 

L'esprit de Palpatine fait une ultime tentative pour s'emparer d'Anakin Solo alors que Han vient de tuer son dernier corps clone. 
Image tirée des comics l'Empire des Ténèbres

Le Transfert d'Essence Vitale requiert une énergie considérable, et reste par conséquent réservé aux plus puissants sorciers sith. Pour accroître ses chances, Exar Kun eut recours à une autre technique du Côté Obscur visant à absorber l'énergie vitale d'êtres vivants, en l'occurrence ses guerriers massassis, pour accroître sa puissance et pouvoir ainsi transférer son essence vitale dans son Temple - ce qui demande bien plus de puissance que le transfert dans un autre corps. 


4) Illusions

Bien qu'il ne s'agisse pas d'un pouvoir réservé au Côté Obscur, l'illusion est l'un des pouvoirs préférés des magiciens sith car elle leur permet de manipuler leurs ennemis de façon très subtile; soit pour les effrayer, soit pour opérer une diversion lors d'un combat - soit les deux en même temps. Les Krath étaient des spécialistes de cette technique et tant Satal qu'Aleema ne se gênèrent pas pour en user et en abuser au cours de leur vie.



Conclusion de tous ce que vous avez enseigné sur le combat aux Acolytes :
   
Si le Côté Obscur représente un potentiel de puissance destructrice déjà important, la magie sith en constitue sans aucun doute l'aspect le plus secret et le plus machiavélique. Ses principaux pouvoirs peuvent s'avérer fort dangereux pour qui s'y essaye, mais la puissance ainsi déployée peut assurer la suprématie du sorcier sith assez puissant - ou assez fou - pour s'enfoncer dans l'étude des arcanes sith…






(Informations récupéré sur les sites Wikipédia, starwars-holonet, fr.starwars.wikia, swtor, ainsi que le forum des joueurs RP du serveur battle meditation. Les textes sont complet et peuvent donner également des renseignements dans l'histoire qui s'est déroulé après swtor.)


Helliora, Administrateur du forum


.
Revenir en haut Aller en bas
http://leslames.forum-officiel.fr
 
Interpréter un Co-Surveillant sith et un Surveillant Sith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un premier rp, entrée à l'académie Sith [résolu]
» [ Mission Sith ] L'Artefact
» Assemblée des Seigneurs Sith
» Aykan Larss [Guerrier Sith] [Mort]
» Les pouvoirs de l'Apprenti Sith

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Réseau RP :: S'informer sur le Lore SWTOR :: Centre d'Information Galactique :: Fiche RP de Spécialité-
Sauter vers:  

Panneau d'administration